Séminaires doctoraux proposés par Textes et Cultures dans le cadre de l'Ecole Doctorale SHS : 2015

[Sauf mention contraire, tous les séminaires ont lieu à la Maison de la Recherche de l’Université d’Artois]

Centre Robinson

Responsable : Chantal Lapeyre-Desmaison

Le Centre Robinson  rassemble un grand nombre de chercheurs dans le domaine de la littérature et des publications pour la jeunesse. Il porte aussi sur le cinéma, le théâtre, les périodiques. Plus généralement, il s’ouvre à tous les objets culturels de l’enfance et de la jeunesse, quel que soit leur degré de légitimité. Le séminaire interne s’organise autour de plusieurs axes de recherche : sérialité et culture de jeunesse, les années Santelli, les grands témoins de la critique et du militantisme dans le domaine des publications pour la jeunesse, le corps en littératures et cultures d’enfance et de jeunesse, fiction et argumentation, albums et intertextualités, récritures bibliques…

* Vendredi 16 janvier : « Constructions sérielles de l’adolescence », organisé par Anne Besson En savoir plus

- « Usages de la voix off et construction sérielle dans Angela 15 ans, Parker Lewis ne perd jamais et Glee » (Claire Cornillon)

- « L'apprentissage des conflits sociaux par les séries télés : l'exemple de True Blood » (Marco Dell’Omodarm)

* Vendredi 22 mai : « Sérialité et culture de jeunesse », organisé par Anne Besson En savoir plus

- « Le retour des personnages chez la comtesse de Ségur : la transformation de Sophie, de la trilogie de Fleurville aux Bons enfants » (Élise Wolf-Mandroux)

- « Dorothée danseuse de corde et Le Prince de Jéricho : Production et industrialisation de deux hors-séries lupinien » (Cédric Hannedouche)

* Vendredi 5 juin (co-organisé avec TransLittéraires) : « Formes, conceptions et significations des marges en littérature » En savoir plus

* Vendredi 19 juin : « Les politiques culturelles de la télévision à destination du jeune public, les années Santelli », organisé par Christine Prévost En savoir plus

- Christine Prévost, « introduction »

- Sylvie Pierre, Université de Lorraine/ESPÉ, spécialiste de Jean d’Arcy, « La médiation culturelle à la télévision, l’exemple de l’œuvre de Jean-Christophe Averty »

- Julie Saint-Hillier, Université d’Artois, « L’Enfant et la rivière, du texte de Bosco au téléfilm de Maurice Château »

 

CoTraLiS

Responsable : Carmen Pineira-Tresmontant

L’effet de sens est-il un dépassement du « signifié d’effet » ? Quel est le rôle exact de l’énonciateur-encodeur ? Quel est celui du co-énonciateur-décodeur ? Quels types de contextes favorisent-ils l’émergence de valeurs discursives appelées couramment « effet de sens » ? L’étude détaillée de ce concept et l’approche des unités linguistiques dans des corpus textuels variés devraient nous permettre de mieux définir la création de sens et d’appréhender  les dimensions énonciatives et pragmatiques du langage. Les dimensions sémiotiques, sémantiques et cognitivistes seront abordées dans une approche traductologique afin de montrer les liens étroits qui existent entre Sciences du Langage et Traductologie. Les rapports entre représentation et expression permettront de mesurer l’apport des différentes théories linguistiques à la compréhension et à la remédiation des troubles du langage et de la communication qui sont au cœur de l’actualité. Les prises en charge comportementales actuelles posent une nouvelle question : le langage est-il comportement ? Á l’heure de l’information de masse, la place occupée par les médias dans le contexte de mondialisation actuel est également une de nos voies d’exploration Toutes ces approches et réflexions se trouvent être au croisement de la/des langue(s) et de la société. D’où notre fil conducteur : « Circulation des idées : passages, mémoires et discours ».

- Sens et effets de sens (sous la direction de Carmen Pineira-Tresmontant)

* Vendredi 20 février : Catherine Kerbrat-Orecchioni, « Argumentation explicite et argumentation implicite : l’exemple du discours sur la corrida » En savoir plus

* Vendredi 27 mars : Nathalie Kübler, « Les corpus en langues de spécialités » En savoir plus

* Vendredi 10 avril : Olga Anokhina, « Étudier les manuscrits des écrivains plurilingues » En savoir plus

 

- Cures de langage(s) (co-organisé avec le laboratoire Grammatica, Université d’Artois)

* Vendredi 28 Novembre : « Cures de langage(s) (2) : le linguistique dans le médical : quelle prise en compte ? »

* [reporté à l'automne] : « Cures de langage(s) (3) : les troubles du langage et de la communication à l’école : perspectives didactiques »

 

Études transculturelles

Responsables : Jin Siyan et Jean-Paul Rosaye

Les phénomènes culturels, linguistiques et sociétaux sont le produit d’une interaction et d'une adaptation progressive entre diverses matrices culturelles. Les séminaires doctoraux « études transculturelles », encadrés par l’équipe du même nom, ont pour objectif de rendre compte des logiques de transmission et de transformation de l’identité des cultures et des civilisations à partir des phénomènes d’influence et de réception. Ils abordent la rencontre entre la Chine et l’Occident, entre migration et création (迁徙与创造–近现代中西相遇跨文化研究), mais aussi les relations transculturelles à l'intérieur même du monde occidental.

- Réflexions sur le bien commun : libéralisme et modernisation dans les sociétés européennes au XVIIIe siècle (sous la direction de Jean-Paul Rosaye et Franck Delannoy)

* Mardi 26 mai : Dans l’espace germanique : interventions de Franck Delannoy et de Pascale Avenel (état de la question en Prusse, en Autriche et en Bavière) En savoir plus

* Vendredi 29 mai : Dans l’espace anglo-saxon : interventions de Catherine Marshall (sur Adam Smith), et d’Emmanuelle De Champs (sur Bentham et les Lumières françaises) En savoir plus

* Vendredi 19 juin : intervention de Jean-Paul Rosaye (sur Malthus, dans son rapport aux idées de progrès et de bien commun)

- Arts du spectacle dans la Chine d'aujourd'hui (sous la direction de Siyan Jin, avec l’Université de Nankin et l’Université Orientale de Naples)

* Jeudi 12 et Vendredi 13 février

 

Praxis et esthétique des arts

Responsable : Amos Fergombé

Les séminaires et les « rencontres du point du jour » proposés par le groupe de recherches s’intéressent aux concepts et aux techniques de représentation, à l'expographie, à une éthique et à une « anthropologie du créer », aux enjeux du corps, de la figure et de la représentation. L'objectif est d'examiner aussi bien, dans les œuvres littéraires et artistiques, les enjeux de la figuration, ceux de l’incarnation du vivant – ou de ses avatars –, que les problématiques de la mémoire, ou celles du corps et de la voix (rythme, oralité, son, souffle, espaces, matières et formes sonores). Ces approches examineront l’échafaudage du vivant et questionneront des protocoles d'écriture, de simulacre ou de transgression du vivant dans les expériences scéniques et artistiques contemporaines, sans exclure le théâtre jeune public, les marionnettes et les arts de la rue.

- Séminaire doctoral « Corps, Figures et représentation »

* Vendredi 20 février : « Danse et animation », organisé par Marie Garré-Nicoara et Aurore Heidelberger En savoir plus

* Jeudi 12 mars : « Corps musical », organisé par Pierre Longuenesse

* Lundi 16 mars : « Danse et Enfance », organisé par Sandrine Le Pors et Aurore Heidelberger En savoir plus

 

TransLittéraires

Responsables  : Patricia Rochwert-Zuili et Anne-Gaëlle Weber

« TransLittéraires », dont les membres sont issus, sans exclusive, des champs des littératures française et étrangères, de la littérature comparée, de l’histoire des représentations, des arts, et notamment des arts du spectacle, se définit comme un lieu de convergence de travaux à vocation transdisciplinaire, transculturelle, transhistorique, et transversale. Les recherches des membres de « TransLittéraires » sont donc centrées, d’une façon générale, sur l’histoire, l’analyse et la comparaison des pratiques d’écriture ainsi que sur les différents types d’interaction entre la littérature, l’histoire, les arts et les sciences. La représentation en écriture et en image, la réception, l’intertextualité, la question des genres, de l’entre-deux ou des marges, ou encore la littérarisation de l’expérience et la reconstitution du passé constituent ainsi les principaux centres d’intérêt de « TransLittéraires ». Les séminaires doctoraux de TransLittéraires s’inscrivent cette année au sein de deux des principaux axes de recherche de l’équipe : ils portent d’une part sur la notion de marges et de frontières en littérature (avec un séminaire organisé en collaboration avec le Centre Robinson) et s’orientent, d’autre part, vers une réflexion portant sur les mémoires du passé.

* Vendredi 27 mars : « De l’œil à la plume », organisé par Ingrid Lacheny En savoir plus

* Mercredi 22 avril : « L’écrit des femmes en Europe (Moyen Âge - époque moderne) », organisé par Patricia Rochwert-Zuili et Sarah Voinier En savoir plus

* Vendredi 5 juin (co-organisé avec le Centre Robinson) : « Formes, conceptions et significations des marges en littérature » En savoir plus