Contacts

Administration de la recherche
Nathalie CABIRAN
Responsable

Sophie RICHARD
Véronique MEGANCK

Communication scientifique
Olivier ROTA
Responsable

Université d'Artois
Maison de la Recherche
9, rue du Temple - BP 10665
62030 ARRAS CEDEX

Présentation

L’Équipe d’Accueil Textes et Cultures (EA 4028) regroupe des enseignants-chercheurs de l’UFR de Lettres et Arts (8e, 9e, 10e, 18e sections du CNU), et de l’UFR de Langues et Civilisations Étrangères (11e, 12e, 14e, 15e sections : anglais, allemand, espagnol, chinois). Un nombre conséquent d’enseignants-chercheurs relevant des disciplines représentées par les enseignants-chercheurs de l’Université d'Artois, ainsi que d’autres en arts (arts plastiques, musicologie), travaillant dans le cadre de l’école interne ex-IUFM, font désormais partie de l’ÉSPÉ.

De par sa fondation et son histoire, le champ scientifique de l’EA Textes et Cultures est ainsi interdisciplinaire. S’y associent en effet de façon synthétique des données, des méthodes, des outils, des théories et des concepts issus de disciplines différentes ; mais cette interdisciplinarité n’est pas une innovation : elle s’inscrit dans une longue tradition, tant il est vrai qu’arts, langues et lettres ont été définis dans leurs interactions dès les origines grecques de la pensée occidentale, de la Poétique d’Aristote aux Beaux-Arts réduits à un même principe (C. Batteux, 1747). L’interdisciplinarité se situe donc ici dans une proximité épistémologique, dans le cadre du groupe SHS 5. Textes et Cultures se propose de poursuivre et renouveler l’exploration et l’analyse de ce champ, pour contribuer de façon coopérative à l’ouverture de perspectives neuves et à l’élaboration de nouveaux savoirs.

Devant le défi que constituait la réunion d’enseignants-chercheurs de disciplines diverses, Textes et Cultures a entrepris une démarche résolument interculturelle, privilégiant les imaginations et les représentations, au travers de l’exploration des notions de « territoires »,de « marges » et de « frontières », de « contextes » (discursifs, socioculturels, historiques…) et de « transferts » (traductions, relations, conflits d’une langue à l’autre, d’une « culture » à l’autre, d’un « média » à l’autre). D’où l’intérêt porté aux productions « entre deux eaux » et à celles perçues comme d’une faible légitimité (littérature fantastique, littérature de jeunesse, littérature contique, littérature sérielle, théâtre de rue) ; aux catégories esthétiques telles que le merveilleux, le grotesque, le « spirituel » ; aux problématiques de l’oralité et du corps, des marionnettes, du cinéma d’animation. Cette approche, qui inclut l’analyse des discours politiques et médiatiques ou scientifiques, la constitution et l’étude de corpus textuels, n’en accorde pas moins une place essentielle à la lettre du texte, à la « lecture », tant de l’écrit que des « images » ou des représentations scéniques, élargissant ainsi la notion de « texte », tissu qui relève de l’assemblage, du « tissage » de divers éléments, images, sons, mouvements, souvent en référence aux formes littéraires « traditionnelles », soit pour s’en rapprocher, soit pour s’y opposer.

Les équipes internes qui structurent Textes et Cultures (voir ci-dessous) développent de plus en plus de recherches croisées, dans les domaines des liens de la littérature avec les arts, les sciences, les discours « autres » (religieux, politiques, linguistiques…). Bien que réunies autour de thématiques propres, ces équipes collaborent régulièrement entre elles sur des projets communs.

Ainsi les enseignants-chercheurs de Textes et Cultures, les doctorants et tous ceux (aux statuts divers, PRAG-PRCE, docteurs enseignant dans l’enseignement secondaire, …) qui collaborent à ses travaux, par le biais de ces interactions et d’une organisation interne désormais bien rodée, forment-ils une véritable « unité de recherche » partageant une conception commune de la recherche dans ces domaines : ils la conçoivent comme essentiellement vouée à mettre en relation des phénomènes entre eux (langue/littérature ; corps/discours/images ; textes/contextes) et à problématiser cette relation. Cela induit une constante évolution des thématiques concrètes, évolution qui est en relation à la fois avec l’arrivée de nouveaux enseignants-chercheurs, et avec l’inflexion des recherches des anciens, notamment grâce à la découverte et l’approfondissement d’intérêts communs au travers des échanges, formels et informels, entre tous les chercheurs de Textes et Cultures.

Textes et Cultures a pleinement suivi la stratégie définie par l’Université d’Artois lors du précédent contrat, stratégie fondée sur « la restructuration, le regroupement et l’intégration » aux fins de « renforcer la dynamique Recherche » de l’établissement et d’« accroître la qualité de son potentiel scientifique ». Textes et Cultures a activement collaboré à la définition de deux des Domaines d’Intérêt Majeur de l’Université d’Artois, « Patrimoines, territoires, transculturalités » et « Recompositions du lien social : Mesurer, expliquer, intervenir ». Ses objets de recherche se trouvent ainsi valorisés comme étant au cœur des priorités de l’Université d’Artois. Il faut y ajouter le développement à la fois des relations internationales et de son ancrage régional.

Textes et Cultures s’inscrit en effet pleinement dans son environnement universitaire et socio-culturel ; sa politique scientifique entre en interaction à la fois avec les évolutions actuellement fortes de son environnement culturel territorial, et avec les programmes actuellement en voie de redéfinition des institutions universitaires avec lesquelles elle est liée (ED n°473 – SHS-Lille Nord de France, MESHS). Les séminaires doctoraux (internes et interdisciplinaires) qu’elle organise sont riches et variés ; elle a travaillé activement à la définition des axes de recherche de la MESHS adoptés pour le prochain contrat (Argumenter, décider, agir ; Travail et Création ; Espaces, qualité de vie et handicaps), et proposé plusieurs interventions pouvant contribuer au développement de ces axes.

L’entité est composée de 83 membres à l’heure actuelle (19 Pr, 43 MCF, 5 PRAG/PRCE, 11 « autres »). Elle fédère les équipes internes suivantes :

Les enseignants-chercheurs de Textes et Cultures trouvent un lieu de publication pour leurs travaux dans plusieurs collections d’Artois Presses Université : Artoithèque, Études linguistiques, Études littéraires, Graphè (collection issue d’une revue antérieure), Lettres et civilisations étrangères, Traductologie. Le Centre Robinson publie une revue Le Centre Robinson publie une revue dédiée aux littératures et cultures de l’enfance, les Cahiers Robinson.

Type et Numéro : EA4028
N° école nationale : 473
École doctorale :
Sciences de l'Homme
et de la Société (SHS)

Directrice :
Claudine Nédelec

Directeur-Adjoint :
Jean-Paul Rosaye

<< Septembre 2014 >>
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30