Françoise HEULOT-PETIT

Maître de conférences HDR en Arts du spectacle (18e section)

UFR Lettres et Arts

  francoise.heulotpetit@gmail.com

 

Thèmes de recherche : Mes travaux s’attachent au répertoire français contemporain y compris le théâtre jeune public. Ils ont d’abord porté sur l’étude du drame, en privilégiant le fonctionnement du monologue. Celui-ci est lié aux réflexions sur la trace de l’autre dans la parole du solitaire et aux questionnements sur ce qui constitue le personnage de théâtre. Cette recherche m’a amenée à interroger la notion de reconnaissance comme principe de l’action et enjeu identitaire. La représentation de la mémoire s’est dessinée à travers ce cheminement et j’ai interrogé cette question par le biais de la figuration qui mobilise l’objet (de l’objet dans sa dimension muséale au théâtre d’objets). Un autre pan de mon travail est consacré à la place du corps à la scène, déjà prégnante dans le monologue, et sa mise en question par exemple dans sa version grotesque (et notamment lorsque ce corps se trouve confronté aux nouvelles technologies). Je me suis alors intéressée à la confrontation concrète entre ce corps vivant de l’acteur et celui de la marionnette au sein du processus de création scénique. Je me suis formée à la manipulation pour mieux comprendre ces enjeux. En consacrant mon HDR à la figuration de la présence, j’ai mené un long travail sur les dramaturgies de la guerre pour le jeune public qui rassemblent ces diverses problématiques. Enfin, le texte étant au cœur de ma réflexion, j’ai encadré des ateliers d’écriture, notamment en prison, ce qui m’a permis de m’engager dans un projet de recherche sur la pédagogie de l’atelier d’écriture en milieu contraint. J’ai aussi initié une réflexion sur la place de l’artiste dans le théâtre documentaire (notamment monologué). J’entame aujourd’hui une nouvelle recherche sur les représentations du handicap dans la littérature de jeunesse. Je cherche à mieux comprendre la pédagogie du théâtre pour des enfants en situation de handicap à travers l’animation d’un Chantier-Théâtre. Enfin, pour mieux saisir les enjeux techniques et artistiques actuels des structures de la région dans laquelle je me suis implantée au regard de l’Histoire, je participe à des travaux sur la décentralisation théâtrale dans les Hauts-de France.

Mots-clés : Dramaturgies contemporaines. Monologue. Théâtre jeune public. Théâtre de marionnettes.  Dramaturgies de la guerre. Atelier d’écriture. Médiation de la littérature jeunesse. Théâtre documentaire. Décentralisation théâtrale. Dramaturgies du handicap.

 

I) Cursus et titres universitaires

2018 : Habilitation à diriger les recherches en Arts du Spectacle : Études Théâtrales, Figuration d’une présence, sous le tutorat de Christiane Page, Université Rennes 2. Jury composé de Marie Bernanoce, Joseph Danan, Pierre Longuenesse, Mireille Losco-Léna, Christiane Page et Francis Marcoin, Rennes, 5 décembre.

2003 : Thèse de doctorat en Études Théâtrales : L’altérité absente ? Éléments pour une dramaturgie de la pièce monologuée contemporaine, sous la direction de Jean-Pierre Ryngaert, Université Paris III Sorbonne Nouvelle. Jury composé de B. Faivre, J.-P. Ryngaert, J.-P. Sarrazac et J.-M. Thomasseau. Mention très honorable avec les félicitations du jury (à l’unanimité).

 

II) Publications

Point

Ouvrage

Dramaturgies de la guerre pour le jeune public. Vers une résilience espérée, Éditions Peter Lang, collection « Recherche comparatives sur les livres et le multimédia d’enfance », n°11, Bruxelles, 2020.

Dramaturgie de la pièce monologuée contemporaine. L'altérité absente ?, Éditions L’Harmattan, collection « Univers théâtral », Paris, 2011. http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=33949

Point

Direction d’ouvrage

Lagarce, ou l’apprentissage de la séparation. Derniers remords avant l’oubli, Juste la fin du monde, Éditions PUF, collection « CNED », Paris, 2011.

Point

Co­directions d’ouvrages

Le Rideau dans la littérature et dans les arts, en co­direction avec Jaël Grave, CRDP de Lille, SCEREN-Université d’Artois, Arras, 2008. Publication en ligne : http://crdp.ac-lille.fr/sceren/colloques/rideau/index.php3

La Reconnaissance sur la scène française – XVIIème-XXIème siècles, en co-direction avec Lise Michel, Artois Presses Université, Arras, 2009. http://apu.univ-artois.fr/?page_id=1294

Le Monologue contre le drame ?, en co-direction avec Françoise Dubor, Presses Universitaires de Rennes, collection « Interférences », Rennes, 2011. http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=2818

Le Jeu dans les dramaturgies jeunes public, en co-direction avec Sandrine Le Pors, Cahiers Robinson, n° 32, Artois Presses Université, Arras, 2012. http://lescahiersrobinson.univ-artois.fr/

Interactions entre le vivant et la marionnette. Des corps et des espaces, en codirection avec Geneviève Jolly et Stanka Pavlova, Artois Presses Université, collection « Études littéraires », Arras, 2019.

Point

Articles parus dans des revues et des ouvrages collectifs

« Le désir de parler, désir de mettre bout à bout des choses », entretien avec Eugène Durif, in : Registres, n°4, Presses de la Sorbonne Nouvelle, novembre 1999, pp. 68-81. Voir : http://psn.univ-paris3.fr/Theatre/Revues/Registres/index1.htm

« Voilà, il neige. Où est le sens ? Réflexions d'une équipe d'enseignants en première année d'Études Théâtrales », en collaboration avec Kerstin Hausbeï, Sarah Hirschmuller et Grégoire Perra, in : Registres, n°5, Presses de la Sorbonne Nouvelle, novembre-décembre 2000, pp. 87-101.

Article « Monologue », en collaboration avec Kerstin Hausbeï, in : Poétique du drame moderne et contemporain. Lexique d'une recherche, dirigé par Jean-Pierre Sarrazac, Études Théâtrales, n°22, Louvain La Neuve, 2002, pp. 72-75, nouvelle édition : Lexique du drame moderne et contemporain, sous la direction de Jean-Pierre Sarrazac, Éditions Circé / Poche, Belval, 2005, pp. 126-131.

Article « Récit de vie », en collaboration avec Mireille Losco, dans le même ouvrage, p. 102, nouvelle édition, pp. 177-178.

Article « Adresse », en collaboration avec Catherine Naugrette, dans le même ouvrage, pp. 20-21, nouvelle édition, pp. 29-31. Voir : http://www.thea.ucl.ac.be/revue/n22.html

« Trouver l'écho d'une intuition », entretien avec Robert Cantarella, in : Registres, n°6, Presses de la Sorbonne Nouvelle, novembre 2002 , pp. 61-73.

« L'espace ‘‘cellule’’ de la pièce monologuée contemporaine », in : « Espaces textuels espaces scéniques », Vives Lettres, n°15, sous la direction de Geneviève Jolly, Université Marc Bloch de Strasbourg, UFR des Lettres, 2ème semestre 2004, pp. 141-157. Voir : http://www.unistra.fr/index.php?id=2232

« Joseph Danan, Les aventures d'Auren, Le Petit Serial Killer », en collaboration avec Anne Contensou et Denise Schröpfer, in : Nouveaux territoires du dialogue, dirigé par Jean-Pierre Ryngaert, Édition Conservatoire national supérieur d’art dramatique, Actes Sud Papiers, Arles, 2005, pp. 125-131.

« Jon Fosse, Quelqu'un va venir », en collaboration avec Geneviève Jolly, dans le même ouvrage, pp. 137-142. Voir : http://www.actes-sud.fr/ficheisbn.php?isbn=9782742758494

« La parole monologuée aujourd’hui : déambulation dans le théâtre de Fabrice Melquiot », in : Cahiers de théâtre jeu, Dossier : «Solo», n°127, Montréal, juin 2008, pp. 117-123. Voir : http://www.revuejeu.org/

« L’étude de la reconnaissance comme scène et comme principe de l’action : un instrument critique », en collaboration avec Lise Michel, in : La reconnaissance sur la scène française – XVIIème-XXIème siècles, en co-direction avec Lise Michel, Artois Presses Université, Arras, 2009, pp. 3-16. Voir : http://apu.univ-artois.fr/?page_id=1294

« ‘’Deux ou trois bricoles pour vous regarder vivre’’ : quelques formes de l’altérité dans Oh les beaux jours de Samuel Beckett », in : Beckett ou le meilleur des mondes possibles, ouvrage coordonné par Françoise Rullier-Theuret, Éditions CNED /PUF, Paris, 2009, pp. 104-118. http://www.puf.com/wiki/Autres_Collections:Beckett,_ou_le_meilleur_des_mondes_possible

« Le corps grotesque et le corps virtuel comme expérience de l’excès et de la pénurie : une expérience pédagogique», in : Spectacles grotesques, textes réunis par Rémi Astruc, Humoresques, n°31, revue publiée par CORHUM – Association pour le développement des recherches sur le Comique, le Rire et l’Humour, printemps 2010, pp. 73-85. Voir : http://www.humoresques.fr

« De la voix dissociée à la voix traversante : Le Petit Bois d’Eugène Durif », in : abà, revue internationale des lettres et des sciences sociales, n ° 001-juin 2010, sld. Flora Amabiamina, Jules Assoumou et Valentin Feussi, Université de Douala, Facultés des Lettres et Sciences Humaines, Éditions terroirs, Cameroun, pp. 67-84.

« ‘’Seulement dire’’ : La parole défaillante de l’ultime retour, in : Lagarce, ou l’apprentissage de la séparation, Derniers remords avant l’oubli, Juste la fin du monde, dirigé par Françoise Heulot-Petit, Éditions PUF, collection « CNED », Paris, 2011, pp. 13-37. Introduction de l’ouvrage, pp. 7-9. Dissertation sur le monologue, pp. 113-128. Conclusion et bibliographie, pp. 193-198.

« Aux seuils de la solitude : le personnage lagarcien de J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne », mis en ligne par François Berreur sur www.lagarce.net, en 2011. Voir : http://www.lagarce.net/oeuvre/info_texte/idtext/4/type/ensavoirplus/idcontent/24287

« Le monologue contre le drame ? une question ouverte », en collaboration avec Françoise Dubor, in : Le Monologue contre le drame ?, en co-direction avec Françoise Dubor, Presses Universitaires de Rennes, 2011, collection « Interférence », pp. 7-18.

« Le jeu dans les écritures jeune public francophones : repérages, contours et horizons d’un territoire », en collaboration avec Sandrine Le Pors, in : Le Jeu dans les dramaturgies jeunes public, en co-direction avec Sandrine Le Pors, Cahiers Robinson, n°32, 2012, pp. 5-8.

« Dire la guerre : la parole de l’enfant-soldat dans Le bruit des os qui craquent de Suzanne Lebeau », in : L’image de l’enfant dans les conflits, sld. Jean Foucault et Kodjo Attikpoé, L’Harmattan, col. Références critiques en littérature d’enfance et de jeunesse, Paris, 2013, pp. 47-69.

« Figurations de la présence : le témoin narrateur d’Une chenille dans le cœur de Stéphane Jaubertie », in : Registres, n°16, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2013, pp. 155-163, Dossier « Les dramaturgies du jeune public » dirigé par Sandrine Le Pors.

« Histoires de grands-mères : pédagogie d’un atelier d’écriture de plateau à l’université comme lieu d’exploration pratique du théâtre documentaire », Synergies Italie, n°16, 2020, pp. 87-110.

Point

Communications avec actes

** Sur invitation

« Yolé Tam Gué de Nathalie Papin : la chanson des origines pour survivre à la guerre », intervention lors du colloque La Chanson dans la littérature d’enfance et de jeunesse, organisé par Florence Gaiotti et Eléonore Hamaide-Jager, les 13 et 14 octobre 2016, à l’Université d’Artois à Arras. Paru in : La Chanson dans la littérature d’enfance et de jeunesse, études réunies par Florence Gaiotti et Eléonore Hamaide-Jager, Artois Presses Université, collection « Études littéraires », série « Enfances », Arras, 2020, pp. 199-215.

« Le silence de l’enfant comme révélateur du poids de l’Histoire : Silencieuse de Michèle Gazier », intervention lors du colloque Michèle Gazier : une traversée des frontières, organisé par Isabelle Roussel-Gillet et Évelyne Thoizet, le jeudi 5 avril 2018, à l’Université d’Artois à Arras. Paru in : L’Entre-deux, collection « Présences contemporaines », n° 5 : « Michelle Gazier : une traversé des frontières », 2019, revue en ligne.

« Si la guerre m’était contée… », intervention lors du séminaire doctoral « TransContes », coordonné par Evelyne Jacquelin, 2e journée Contes et théâtre de jeunesse : des réécritures spécifiques ?, organisée par Isabelle De Peretti et Béatrice Ferrier, le 14 mars 2014, à l’Université d’Artois à Arras. Paru in : Isabelle de Peretti et Béatrice Ferrier, sld., Théâtre d’enfance et de jeunesse, de l’hybridité à l’hybridation, Artois Presses Université, collection « Études littéraires », série « Enfances », Arras, 2016, pp. 143-156.

« Le monologue théâtral face au dédoublement de la mémoire dans Une scène jouée dans la mémoire, Les hommes et Qui rapportera ces paroles ? de Charlotte Delbo », intervention lors de la journée d’étude Charlotte Delbo : De l’écriture du traumatisme à une esthétique de la résistance, organisée par Christiane Page, le 15 janvier 2010, à l’Université Rennes 2 – Haute Bretagne. Paru, in : Christiane Page, sld., Écriture théâtrales du traumatisme. Écritures de la résistance, Presses Universitaires de Rennes, Rennes, 2012, pp. 69-84.

« La parole jubilatoire du monologue dans Juste la fin du monde : la joie de « tenir » son auditoire », intervention lors de la journée de préparation à l’agrégation à l’Université de Poitiers, septembre 2011. Paru in : Françoise Dubor, sld., dossier « Le théâtre de Lagarce du point de vue de la joie », La Licorne, n°97, Presses Universitaires de Rennes, 2012, pp. 47-60.

« Présences de l’autre : éléments de dramaturgie du monologue et de la pièce monologuée contemporaine », intervention lors de la journée d’étude Autour du monologue II, organisée par le MSHS, pôle B2 de l’équipe de recherche FORELL, le vendredi 9 décembre 2005 à l’Université de Poitiers. Paru, in : Françoise Dubor et Christophe Triau, sld., dossier « Monologuer Pratiques du discours solitaire au théâtre », La Licorne, n°85, Presses Universitaires de Rennes, 2009, pp. 197-219.

 « L’écriture de Jean-Luc Lagarce : de l’impossibilité de modifier son histoire », intervention lors du colloque Les nouvelles écritures dramatiques : Jean-Luc Lagarce, problématiques d’une oeuvre, organisé du 18 au 20 octobre 2006 par le Théâtre National de Strasbourg et l’Université Marc Bloch-Strasbourg II. Paru sous le titre « La Reconnaissance dramatique dans Le Pays Lointain : de l’impossibilité de modifier son histoire ? », in : Geneviève Jolly, sld., Jean-Luc Lagarce, Problématiques d’une œuvre, Colloque de Strasbourg, Éditions Les Solitaires Intempestifs, Besançon, 2007, pp. 79-111.

En réponse à des appels à communications

« Interroger la guerre : la philosophie au cœur du théâtre jeune public », intervention lors du colloque Les Lumières de la fiction. Littérature (de jeunesse) et philosophie (avec les enfants), colloque co-organisé par Edwige Chirouter (CREN, Université de Nantes) et Nathalie Prince (3L.AM, Université du Mans) dans le cadre du programme EnJeu[x], Le Mans, 22-23 juin 2017. Paru in : Edwige Chirouter et Nathalie Prince, sld., Philosophie (avec les enfants) et littérature (de jeunesse). Lumières de la fiction, Éditions Raison Publique, collection « Philosophie & Littérature », 2019, p. 161-176.

« Dire la guerre au jeune spectateur : entre le mouvement et l’arrêt, une urgence perdure », intervention lors du colloque international Entre théâtre et jeunesse : formes esthétiques d’un engagement, organisé par Marie Bernanoce et Sandrine Le Pors, les 3 et 4 avril 2014, à l’Université d’Artois à Arras. Paru in : Marie Bernanoce et Sandrine Le Pors, sld., Poétiques du théâtre jeunesse, Artois Presses Université, collection « Études littéraires », série « Corps et voix », Arras, 2017, pp. 59-71.

« Écriture de monologue », intervention lors du colloque international Pratiques d’écriture littéraire à l’Université, organisé par le Centre de Recherche Texte et Francophonie EA 1392, sld. Violaine Houdart-Merot et Christine Mongenot, les 2, 3 et 4 décembre 2010, à l’Université de Cergy-Pontoise. Paru sous le titre « Écrire des monologues : restitution et mise en perspective d’une expérience universitaire », in : Violaine Houdart-Merot et Christine Mongenot, sld., Pratiques d’écriture à l’université, Éditions Honoré Champion, collection « Didactique des Lettres et des Cultures », Paris, 2013, pp. 189-207.

« L’envol de l’oiseau ? Figures de l’Autre dans le théâtre jeune public contemporain », intervention lors du colloque international Figure de l’animal en littérature de jeunesse : un loup de fable ou une espèce protégée ? organisé par Květa Kunešová, Université Hradec Králové, République tchèque, les 26 et 27 mai 2011. Paru in : Květa Kunešová, sld., Figure de l’animal en littérature de jeunesse : un loup de fable ou une espèce protégée ? Littérature de jeunesse, sous la direction de, Université Hradec Králové, 2012, pp. 76-88.

« Le monologue pour parler du 11 septembre 2001 : le drame de la parole issue du disparu », intervention lors du colloque international Fictions et images du 11 septembre 2001, organisé du 13 au 14 décembre 2007 par l’Université du Québec à Montréal (UQÀM). Paru sous le titre « Le monologue pour parler du 11 septembre 2001 : le drame de la parole issue du disparu. À propos de Je rien Te deum de Fabrice Melquiot et Trois semaines après le paradis d’Israël Horovitz », in : Bertrand Gervais et Patrick Tillard, sld., Fictions et images du 11 septembre, collection « Figura »,n°24, UQÀM, 2010, pp. 139-157.

** En participant à l’organisation de l’événement

« ‘‘Indécis sur le sens de l’inclinaison’’ : l’espace marionnettique dans Et cependant, mis en scène par Sylvie Baillon, d’après un texte d’Alain Cofino Gomez », intervention lors du colloque Espace scénique, espace marionnettique : enjeux d’une interaction, organisé par Geneviève Jolly, l’Université de Strasbourg et le T.J.P. – Centre dramatique d’Alsace, les 17-18-19 mars 2011, à Strasbourg. Paru in : Françoise Heulot-Petit, Geneviève Jolly et Stanka Pavlova, sld., Interactions entre le vivant et la marionnette. Des corps et des espaces, Arras, Artois Presses Université, collection "Études littéraires", 2019, p. 143-156.

« Solo d’acteur entouré de présences : le corps manipulé de Neville Tranter » intervention lors du colloque Corps vivant / corps marionnettique : enjeux d’une interaction, co-organisé avec Stanka Pavlova, les 18 et 19 mars 2010, à l’Université d'Artois à Arras. Paru in : Françoise Heulot-Petit, Geneviève Jolly et Stanka Pavlova, sld., Interactions entre le vivant et la marionnette. Des corps et des espaces, Arras, Artois Presses Université, collection "Études littéraires", 2019, pp. 41-56.

« Relations corps vivant /corps marionnettique : des « prises de position », en collaboration avec Sylvie Baillon, in : Interactions entre le vivant et la marionnette. Des corps et des espaces, en codirection avec Geneviève Jolly et Stanka Pavlova, Artois Presses Université, collection « Études littéraires », Arras, 2019, pp. 19-24.

« Figurations de l’ami imaginaire dans le théâtre jeune public : jouer avec son ombre ? », intervention lors du colloque La représentation du jeu dans les écritures jeune public : repérages, contours et horizons d’un territoire, co-organisé avec Sandrine Le Pors, les 6 et 7 avril 2011, à l’Université d'Artois à Arras. Paru in : Françoise Heulot-Petit et Sandrine Le Pors, sld., dossier « Le Jeu dans les dramaturgies jeunes publics », Cahiers Robinson, n°32, 2012, pp. 9-22.

« Le rideau dans la dramaturgie jeune public : un lever de voile sur l’indicible », intervention lors de la journée d’étude Le rideau dans la littérature et dans les arts, co-organisée avec Jaël Grave, groupe de recherche « Textes et Cultures », le 26 octobre 2006 à l’Université d’Artois à Arras. Paru, in : Jaël Grave et Françoise Heulot-Petit, sld., Le rideau dans la littérature et dans les arts, mis en ligne sur le site web du CRDP Nord-Pas-de-Calais, 2008.

Point

Ouvrage de fiction

Aux filles de l’eau, Théâtre, Éditions L’Harmattan, collection « Eau des villes, eau des champs », Paris, 2011. http://www.editionsharmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=34270    

 

III) Activités

Point

Direction de colloque

« Le monologue contre le drame ? », colloque international organisé les 12,13 et 14 mars 2008 à l’Université d’Artois à Arras.

Point

Co­direction de colloques

« La reconnaissance dramatique », colloque co-organisé avec Lise Michel, les 7 et 8 avril 2005, à l’Université d'Artois à Arras.

« Corps vivant / corps marionnettique : enjeux d’une interaction », colloque co­organisé avec Stanka Pavlova, les 18 et 19 mars 2010, à l’Université d'Artois à Arras.

« La représentation du jeu dans les écritures jeune public : repérages, contours et horizons d’un territoire », colloque co-organisé avec Sandrine Le Pors, les 6 et 7 avril 2011, à l’Université d'Artois à Arras.

Point

Direction de journées d’étude

« Le rideau dans la littérature et dans les arts », journée d’étude co-organisée avec Jaël Grave, le 26 octobre 2006, à l’Université d’Artois à Arras.

« Troupes et Marionnettes », journée d’étude co-organisée avec Christiane Page, le 14 mars 2007, à l’Université d'Artois à Arras.

« Le corps hybride du solo marionnettique », journée d’étude, le 21 février 2012, à l’Université d’Artois à Arras.

« Dramaturgies de la guerre dans le théâtre jeune public : les écritures du conflit », journée d’étude, le 20 février 2014, à l’Université d’Artois à Arras.

« La marionnette surexposée, quelle réalité fantôme pour dire les guerres ? Du musée à la scène, et réciproquement… », journée d’étude co-organisée avec Isabelle Roussel-Gillet, le 25 février 2016, à l’Université d’Artois à Arras.

« Engager l’histoire pour l’Histoire : quelle place pour l’artiste dans le théâtre documentaire ? » journée d’étude co-organisée par Laurent Coutouly (directeur de Culture Commune Scène Nationale du Bassin minier), Françoise Heulot-Petit et Pierre Rogez (Université d’Artois, Textes et Cultures EA 4028), à Culture Commune, Fabrique Théâtrale - Base 11/19, Loos-en-Gohelle, le jeudi 8 décembre 2016.

« Les Ateliers d’écriture en milieu carcéral : théories et pratiques - État des lieux en Haut-de-France », journée d’étude organisée avec Dorothée Cooche-Catoen, en collaboration avec Jérôme Longuépée, Philippe Scholasch et Philippe Duchêne, en partenariat avec la FCU (Formation Continue à l’Université) de l’Université d’Artois, le Service Universitaire Pédagogique de l’Université d’Artois et l’UPR (Unité Pédagogique Régionale) de Lille, le 24 mai 2018, à l’Université d’Artois à Arras.

« La Décentralisation théâtrale dans la Région Hauts-de-France 1945-2015. Premier volet : les acteurs « historiques » - 1945-1991 », colloque co-organisé avec Pierre Longuenesse, en collaboration avec Laurent Coutouly, directeur de Culture Commune Scène Nationale du Bassin minier, les 4 et 5 décembre 2019, à l’Université d’Artois à Arras.

« Représentations du handicap en littérature de jeunesse et sur les scènes contemporaines : entre empêchement et liberté », colloque international co-organisé avec Laurianne Perzo, en collaboration avec François Gérard directeur de la Manivelle Théâtre et la Mission Handicap de l’Université d’Artois, les 2-3 et 4 décembre 2020 à l’Université d’Artois et à La Manivelle Théâtre à Wasquehal. Actuellement reporté.

Coordination du cycle : Représentations du handicap, série de séminaires internes de l’équipe « Littératures et cultures de l’enfance », dirigée par Anne Besson, Université d’Artois, Arras, en préparation du colloque et ouvert au public :

-         « Représentations du handicap dans le théâtre jeune public : entre empêchement et inclusion ?, Essai de théorisation », intervention en collaboration avec Laurianne Perzo, mai 2019, Université d’Artois, Arras.

-          « Vraies et fausses infirmités dans le théâtre pour enfants du XVIIIe » Béatrice Ferrier, février 2020, Université d’Artois, Arras.

-         « Disgracieux et disgraciés : petits écoliers chez Daudet et De Amicis », Guillemette Tison, février 2020, Université d’Artois, Arras.

-         Anne Besson, « Pouvoirs du handicap dans les littératures de l’imaginaire contemporaines pour la jeunesse » octobre 2020, Université d’Artois, Arras.

Point

Direction du cycle de rencontres « Écrire l’enfance »

2016 : Mise en place d’un cycle de rencontres intitulé « Écrire l’enfance ». Il s’agit à chaque fois d’auteurs dont les textes ont été publiés. Nous entrons dans la fabrique de l’écriture par le prisme de l’enfance.

Le cycle a accueilli, le 28 avril 2016, Nathalie Papin, auteure, à la Bibliothèque Universitaire. La rencontre était menée par Hugues Delaby et Françoise Heulot-Petit. Elle a été suivie d’une présentation de travaux d’étudiants.

Le 18 mai 2016 : Dominique Richard, auteur, au Bâtiment des arts, en compagnie des classes de 5e SEGPA d’Achicourt et les élèves de l’ULIS école de Marquion. L’entretien qui a suivi était mené par des étudiantes de deuxième année de Licence Arts du spectacle, parcours pédagogie.

À partir de 2017, ce cycle de rencontre s’est adossé au Diplôme Universitaire Médiation et animation autour de la culture et de la littérature de jeunesse, dirigé par Évelyne Thoizet et Corinne Leblond.

Le 6 février 2017, la rencontre avec Philippe Dorin, auteur, était animée par Marie-Charlotte Peugnet (Librairie Au pied de la Lettre).

Le 5 février 2018, la rencontre avec Estelle Savasta, auteure, était accompagnée d’extraits lus par les étudiants de deuxième année de Licence Arts du spectacle, parcours pédagogie et animée par Françoise Heulot-Petit.

Le 4 mars 2019, la rencontre avec Brigitte Smadja, auteure et éditrice à L’école des loisirs, était animée par Marie-Charlotte Peugnet (Librairie Au pied de la Lettre).

Point

Autres rencontres

Le 29 mars, 2007, la rencontre avec Suzie Bastien, auteure québécoise, se fait en lien avec la création du spectacle Lukalila. Elle a lieu au sein du cours de dramaturgie de Licence 3 Arts du spectacle.

Le 27 février 2008, la rencontre avec Rodolphe Dana, metteur en scène du collectif Les Possédés, à l’occasion de l’accueil du spectacle Le Pays lointain de Jean-Luc Lagarce, a lieu au théâtre d’Arras.

Le 9 mars 2010, la rencontre avec Joseph Danan, auteur, en collaboration avec Sandrine Le Pors, pour le cycle de rencontres autour des écritures dramatiques contemporaines, en collaboration avec le service culturel de l’université d’Artois a lieu à la salle des spectacles de l’université d’Artois.

Le 20 février 2014, la rencontre avec Jean-Pierre Cannet, auteur, a lieu dans le cadre de la journée d’études « Dramaturgies de la guerre dans le théâtre jeune public : les écritures du conflit », à l’Université d’Artois.

Le jeudi 12 février 2015, la rencontre avec Stéphane Jaubertie, auteur, est animée en collaboration avec Hugues Delaby, dans le cadre du cycle Écritures du contemporain.

Le 30 novembre 2016, la rencontre avec Françoise du Chaxel, auteure et directrice de la collection Théâtrales jeunesse est animée en collaboration avec Hugues Delaby. En lien avec le vernissage de l’exposition « Théâtrales jeunesse : des pièces à dire, à écouter, à jouer », à la bibliothèque universitaire de l’ÉSPÉ d’Arras.

Point

Collaboration artistique

2013 : Dramaturge pour Sylvie Baillon, pour le spectacle Savez-vous que je peux sourire et tuer en même temps ? d’après deux textes de Françoise Chaffin, Compagnies Ches Panses Vertes.

Depuis 2018 : Membre du Conseil d’administration du Tas de Sable, Ches panses Vertes, Centre de la marionnette en région Hauts-de-France.

Point

Communications orales (non publiées)

** Colloques et journées d’étude

Sur invitation

« Le corps grotesque et le corps virtuel comme expérience de l’excès et de la pénurie », intervention lors de la journée d’étude Le Grotesque, organisée le 9 novembre 2007 par Claudine Nédelec, à l’Université d’Artois, Arras.

« Le monologue comme prière : l’adresse à une entité absente ? », intervention lors du colloque Liturgies, arts et théâtralité, organisé par le CRELID, le CAMELIA et le Musée des Beaux-Arts de Valenciennes, du 7 au 9 septembre 2005, à Arras et Valenciennes.

En répondant à un appel à communications

« La parole au-delà des murs », co-intervention avec Dorothée Cooche-Catoen, lors du Colloque international Création et complicité. L’atelier artistique comme espace d’expression et de dialogue, organisé par  Alain Beaulieu, Mattia Scarpulla, 26 mars 2021, Campus de l’Université Laval, Québec, Canada (à distance par visio-conférence).

« Le Chantier-Théâtre : une pédagogie au service de l’inclusion ? », intervention lors du Colloque international Comment (re)penser l’enseignement du théâtre dans les différents contextes d’éducation ? organisé par l’UMR LITT&ARTS, composante LITEXTRA, Université Grenoble-Alpes, l’Université du Québec à Montréal, l’ANRAT et le soutien de l’Association des « Amis de lire et Ecrire », du 6 au 8 novembre 2019 à Grenoble.

« Représentations du handicap dans le théâtre jeune public : se reconnaitre, se connaitre et grandir », communication en collaboration avec Laurianne Perzo, lors de la journée d’études C’est quoi le spectacle dans la vie d’un enfant ?, co-organisée par le festival Petits et Grands et le programme de recherche EnJeu[x], le 28 mars 2019 à Nantes.

« Pour une approche sensible et ludique de la question de la guerre dans le théâtre jeune public », intervention lors du colloque Politiques du spectacle vivant jeune(s) public(s), organisé parMarie Duret-Pujol et Alexandre Péraud, les 10 et 11 décembre 2015 à l’Université Bordeaux-Montaigne en collaboration avec l’Office Artistique de la Région Aquitaine (OARA) et le Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine (TnBA) dans le cadre de La Belle Saison.

En participant à l’organisation de l’événement

Communication reportée à une date ultérieure : Jeudi 18 mars 2021 : « L’atelier d’écriture en prison : de l’expérimentation à la libération de la parole », co-intervention avec Dorothée Cooche-Catoen, lors de la Journée d’études, Les ateliers d’écriture en milieu carcéral, Journée d’étude organisée par Marie Joqueviel-Bourjea (RIRRA 21 / Université Paul-Valéry Montpellier 3), soutenue par le DU Animateur d’Ateliers d’Écriture de l’UPV (SUFCO), en partenariat avec Dorothée Cooche-Catoen et Françoise Heulot-Petit (Textes et Cultures/ Université d’Artois), Université Paul-Valéry Montpellier 3 – Site Saint-Charles (initialement prévu en 2020).

« L’atelier d’écriture en prison : expérimenter la liberté de parole ? », co-intervention avec Dorothée Cooche-Catoen lors de la journée d’étude Les Ateliers d’écriture en milieu carcéral : théories et pratiques - État des lieux en Haut-de-France, journée d’étude organisée par Dorothée Cooche-Catoen et Françoise Heulot-Petit, en collaboration avec Jérôme Longuépée, Philippe Scholasch et Philippe Duchêne, le 24 mai 2018, à l’Université d’Artois à Arras.

« Ranimer la trace : du musée à la marionnette numérique », intervention lors de la journée d’étude La marionnette surexposée, quelle réalité fantôme pour dire les guerres ? Du musée à la scène, et réciproquement…, co-organisée avec Isabelle Roussel-Gillet, le 25 février 2016, à l’Université d’Artois à Arras.

« Écrire la guerre pour le jeune spectateur : une parole pour déjouer l’invisible », intervention lors de la journée d’étude Dramaturgies de la guerre dans le théâtre jeune public : les écritures du conflit, organisée par Françoise Heulot-Petit, le 20 février 2014, à l’Université d’Artois à Arras.

 « La frontière invisible dans un solo d’Ilka Schönbein : enjeux dramaturgiques du corps hybride », intervention lors de la journée d’étude Le corps hybride du solo marionnettique, organisée par Françoise Heulot-Petit, le 21 février 2012, à l’Université d’Artois à Arras.

** Séminaires et conférences

Sur invitation

« Dramaturgie de la guerre pour le jeune public », conférence dans le séminaire de Master 1 sur l’écriture théâtrale du traumatisme de Christiane Page, Université Rennes II, 21 mars 2018.

Participation à la dispute artistique « La représentation de la guerre et l’exil dans le théâtre jeune public, préparée et animée par Annabelle Sergent, avec Cécile El Medhi, Françoise Heulot-Petit, Estelle Savasta et Catherine Verlaguet, jeudi 30 mars 2017, Au Château des Ducs de Bretagne, Nantes, dans le cadre du festival « Petits et Grands », dirigé par Cyrille Planson.

Animation d’une journée de formation pour des enseignants de Lettres au sein d’un stage consacré au « Monologue dans le théâtre jeune public », en lien avec l’équipe de Château Rouge à Annemasse dirigé par Frédéric Tovany dans le cadre de la formation enseignante FIT (Formation à l’initiative du territoire), en collaboration avec Marjorie Tardif, enseignante en collège et enseignante-relais, en partenariat avec la FTLV (responsable de la formation continue des enseignants) et la DAAC (Direction académique des arts et de la culture) de l’académie de Grenoble et Le Théâtre Am Stram Gram de Genève dirigé par Fabrice Melquiot, 30-31 janvier et 1er février 2017.

Article sur cette formation : Françoise Heulot-Petit, « Le monologue dans tous ses états », Le Piccolo, La Lettre des professionnels du jeune public, n° 74, mai 2017, pp. 5-6.

Conférence « Le voyage intérieur du monologue théâtral », dans le cadre d’Eclats de femmes, rencontre organisée par Pascal Arbeille, Compagnie L’instant avant l’Aube, le 8 mars 2015, à Noirmoutier, avec des lectures de deux monologues de Françoise Heulot-Petit, La Maison grise et La Maison rouge par André Sarfati et Mariette Barret.

« L’inscription de la marionnette dans le théâtre documentaire : le lieu d’un écart pour dire la guerre », intervention lors de la journée Théâtre documentaire-Marionnette et société. De la réalité du monde à sa représentation (ou vice versa), organisée par THEMAA, le Théâtre Massalia, en partenariat avec le MuCEM, le 29 novembre 2014 à Marseille.

« Le Théâtre de Suzanne Lebeau : histoire d’un engagement pour dire le monde », Conférence dans le cadre de la journée thématique autour du texte de Suzanne Lebeau Le Bruit des os qui craquent et de la question de « l’enfant-soldat », organisée par Culture Commune, le 18 novembre 2014.

« Problème de représentation : la guerre dans le théâtre jeune public, étude d'une pièce de Suzanne Lebeau, Le bruit des os qui craquent », intervention lors du 2ème séminaire doctoral « Questions problématiques en littérature journée : "le théâtre de jeunesse en questions" », organisé par Francis Marcoin, équipe d’accueil Textes & Cultures, le 15 décembre 2010, École doctorale SHS Lille-Nord de France, Université d'Artois, Arras.

« Les enjeux du monologue au théâtre aujourd’hui », Conférence dans le cadre du cycle Théâtre à une voix, 26 janvier 2008, invitation de Jean-Pierre Cliquet, Ermont (95).

 

IV) Enseignement et responsabilités

Point

Responsabilités administratives et pédagogiques actuelles à l'Université d'Artois

Depuis le 27 novembre 2020 : Vice-Présidente déléguée à la réussite étudiante, à l’Université d’Artois.

Depuis mai 2004 : Membre élu (Collège des Maîtres de Conférences et Assimilés) du Conseil de l’UFR Lettres et Arts.

Depuis septembre 2004 : Membre de la commission « Vie culturelle et associative ».

Depuis septembre 2015 : Responsable pédagogique de la 3ème année de Licence Arts du Spectacle, UFR Lettres et Arts.

Point

Responsabilités administratives et pédagogiques  antérieures à l’université d’Artois (interruption de déc. 2011 à sept. 2013)

De novembre 2004 à août 2008 : Membre élu (Collège des Maîtres de Conférences et Assimilés) du Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire.

De septembre 2005 à septembre 2015 : Enseignant-relai pour les Arts du spectacle au sein du service d’accueil, d’orientation et d’insertion professionnelle (SAOIP).

De septembre 2015 à septembre 2016 : Responsable pédagogique de la 1ère année de Licence Arts du Spectacle, UFR Lettres et Arts.

De septembre 2003 à septembre 2014 : Responsable pédagogique de la 2ème année de Licence Arts du Spectacle, UFR Lettres et Arts.

Point

Membre de comités de sélection

Depuis mai 2009 : Membre du comité de sélection du concours de Maître de conférences, section 18, Université d’Artois.

Point

Activités d'enseignement à l'université 

Depuis 2005, je dispense régulièrement en Licence les cours suivants : S2 Théâtre moderne et contemporain (CM) ; S3 Une forme théâtrale : le monologue (CM) ; S3 Ateliers d’écriture (TD) ; S4 Dramaturgie jeune public (TD) ; S5 Esthétique et théories des arts du spectacle (CM) ; S6 Théâtre jeune public (CM) ; S5 Corps et Voix (TD) ; S6 Ecriture et dramaturgie (TD) ; Ces deux derniers cours ont été associés de 2005 à 2015 aux cours de nouvelles technologies et éclairage afin d’élaborer une forme courte au sein d’une pédagogie de projet évaluée pendant un oral collectif associant les enseignants concernés. Master 1 (semestre 1 et 2) Esthétique (CM). Master 2 (semestre 1 et 2) Esthétique (CM). Les cours de Master ont été élaborés en étroite relation avec les travaux menés pour les colloques et les journées d’études.

2011 : Cours de préparation à l’agrégation en Lettres Modernes sur Jean-Luc Lagarce.

2014-2015 : Création de deux nouveaux cours avec la mise en place de la nouvelle maquette de Licence : S1 Dramaturgie du texte et du plateau (CM) ; S2 Aspects et enjeux des spectacles jeune public (CM) ; A l’issue de ces cours une rencontre avec Stéphane Jaubertie  a été organisée le 12 février 2015, animée par Hugues Delaby et Françoise Heulot-Petit.

2015-2016 : Reprise de nouveaux cours avec la mise en place de la deuxième année de Licence, nouvelle maquette : S2 « Ecole du jeune spectateur : Ecrire l’enfance au plateau » (TD) ; S2 « Dramaturgie jeune public : Ecrire l’enfance » (TD) ; Découverte de « La Valise Théâtre » à travers des exercices d’approche sensible de ces textes et une approche plus technique des œuvres pour expérimenter les outils d’analyse du théâtre jeune public. La mise en place de la « Valise Théâtre » a été soutenue par la bibliothèque universitaire ; S3 « Corps et voix : Ecrire l’enfance debout » (TD) ; S6 « Ecriture et dramaturgie » (TD) Le cours est axé sur l’étude de l’oeuvre complète d’un auteur jeune public. Pour cette année : Nathalie Papin.

La création de ces cours s’est faite conjointement à la mise en place d’un cycle de rencontres intitulé « Ecrire l’enfance » qui a accueilli : le jeudi 28 avril 2016 : Nathalie Papin. A la Bibliothèque Universitaire, la rencontre était menée par Hugues Delaby et Françoise Heulot-Petit. Elle a été suivie d’une présentation de travaux d’étudiants ; le mercredi 18 mai 2016 : Dominique Richard, au Bâtiment des arts, en compagnie des classes de 5e SEGPA d'Achicourt et les élèves de l'ULIS école de Marquion. L’entretien qui a suivi était mené par des étudiantes de deuxième année de Licence Arts du spectacle, parcours pédagogie.

La création de ces cours s’est faite conjointement à la mise en place d’un cycle de rencontres intitulé « Écrire l’enfance » qui a accueilli le jeudi 28 avril 2016 Nathalie Papin, à la Bibliothèque Universitaire. Cette rencontre était animée par Hugues Delaby et Françoise Heulot-Petit. Elle a été suivie d’une présentation de travaux d’étudiants.

En 2015, j’ai pris la responsabilité pédagogique de la troisième année de Licence et j’ai mis en place, en collaboration avec Dorothée Cooche-Catoen, un dispositif d’accompagnement à la recherche de stages. Nous bénéficions d’un BQE (Bonus Qualité Enseignement) qui nous permet d’assurer 30 heures de cours sur le sujet (identification du potentiel, rédaction du CV, lettre de motivation, recherche de stage, simulation d’entretien d’embauche, etc.). Nous l’assurons en binôme jusqu’en 2020.

Le mercredi 18 mai 2016, Dominique Richard est venu au Bâtiment des arts, en compagnie des classes de 5e SEGPA d'Achicourt et les élèves de l'ULIS école de Marquion qui ont présenté des travaux dirigés par les étudiants lors de stages dans ces classes. L’entretien qui a suivi était mené par des étudiantes de deuxième année de Licence Arts du spectacle, parcours pédagogie.

À partir de 2017, ce cycle de rencontre s’est adossé au Diplôme Universitaire Médiation et animation autour de la culture et de la littérature de jeunesse, dirigé par Évelyne Thoizet et Corinne Leblond. La rencontre avec Philippe Dorin, le lundi 6 février 2017 était animée par Marie-Charlotte Peugnet (Librairie Au pied de la Lettre).

Le lundi 5 février 2018, la rencontre avec Estelle Savasta était accompagnée d’extraits lus par les étudiants de deuxième année de Licence Arts du spectacle, parcours pédagogie et animée par Françoise Heulot-Petit.

Point

Activités de formation à la médiation du livre jeunesse

Depuis 2017 : Intervention dans le Diplôme Universitaire Médiation et animation autour de la culture et de la littérature de jeunesse, dirigé par Corinne Leblond et Evelyne Thoizet, Université d’Artois.

Point

Activités de formation d'enseignants

Depuis 2018, j’anime en compagnie d’Hugues Delaby, enseignant retraité, les journées de formation des enseignants engagés dans le Chantier-Théâtre Lens ASH en lien avec Culture Commune, scène nationale du bassin minier. Le projet regroupe une dizaine de classes. Nous formons les enseignants, j’accompagne mes étudiants de Licence 2 qui interviennent dans les classes. L’ensemble des élèves impliqués (issus d’établissements comme les classe ULIS, les ITEP, IME et SEGPA) jouent sur la scène de Culture Commune à la fin de l’année scolaire. 

Point

Activités d'enseignement à la prison de Bapaume

Depuis 2016, j’anime, en collaboration avec Dorothée Cooche-Catoen, un atelier d’écriture fictive à destination des détenus. Ma participation a orienté le travail vers l’oralisation des textes. Le dispositif a permis la soutenance d’un Master 1 et d’un Master 2 sur le sujet ainsi que l’organisation d’une journée d’étude, pendant laquelle les textes des détenus ont été mis en voix.

Un recueil des textes est en préparation : « Nous ne sommes pas que des numéros d’écrou ! »Écrits de détenus de la prison de Bapaume, rassemblés par Dorothée Cooche-Catoen, Françoise Heulot-Petit et Manon Picard, à paraître aux Editions La Licorne, Amiens, 2021.

Point

Autres responsabilités scientifiques

Membre associé de l’IRET (Institut de Recherche en Études Théâtrales), EA 3959, « Groupe de recherche sur la poétique du drame moderne et contemporain », Université Paris III Sorbonne Nouvelle